Concepts de base de la génétique

Chromatine

Gène

Chromosomes

Gènes et chromosomes

Dans une cellule, la totalité de l’ADN est comparable à une encyclopédie culinaire contenant les recettes qui décrivent l’être vivant dans ses moindres détails. Ces recettes, ce sont les gènes.

Un gène, c’est un fragment d’ADN responsable d’une caractéristique précise, comme la couleur des cheveux, l’aptitude à digérer le lait ou n’importe quelle autre information sur l’apparence ou le fonctionnement de l’organisme. Il est formé d’une suite bien précise de bases azotées (ACTGTTAGC…), ces blocs de construction qui composent la molécule d’ADN. En décodant la séquence d’un gène particulier (la recette), la cellule peut fabriquer une protéine précise. Un gène peut toutefois exister en plusieurs variantes, dans lesquelles une ou plusieurs bases azotées diffèrent. Ces différentes versions de gènes s’appellent « allèles ». Par exemple, pour la couleur des yeux, on peut posséder les allèles qui contiennent l’information pour le pigment brun, bleu, vert ou gris. 

L’ADN dans lequel se trouvent nos gènes est situé dans le noyau de la cellule. Il y est associé à des protéines pour former une substance appelée chromatine. Quand la cellule se divise, elle doit d’abord mettre de l’ordre dans ce fouillis. La chromatine se réorganise dans une forme plus compacte : les chromosomes. L’humain en possède 23 paires, qui ressemblent alors à 46 petits bâtonnets. Chacune des paires s’est vu attribuer un numéro par les biologistes cellulaires. Les chromosomes des 22 premières paires sont aussi appelés autosomes, mais ceux de la 23e paire sont différents : ce sont les chromosomes sexuels. Il en existe deux types chez l’humain : le « X » et le « Y », qui contiennent respectivement les informations sur le développement des sexes féminin et masculin. La 23e paire de chromosomes des femmes est constituée de deux « X », alors que celle des hommes est composée d’un « X » et d’un « Y ».