Concepts de base de la génétique

Mitose - 0:26 s

Méiose, Walter and Eliza Hall Institute of Medical Research (Australie) - 1:09 min 

Reproduction cellulaire
(mitose et méiose)

Nos cellules se reproduisent pour nous permettre de grandir et de nous régénérer. Par exemple, c’est grâce aux cellules qui se dédoublent sans cesse que nos ongles et nos cheveux poussent. 

Cette division de la cellule en deux copies génétiquement identiques s’appelle la mitose. Pour accomplir cet exploit, la cellule doit d’abord copier un deuxième exemplaire de tout l’ADN dans son noyau. Ensuite, l’ADN se compacte sous forme de bâtonnets : les chromosomes. Les deux copies des chromosomes restent collées l’une à l’autre par leur centre, c’est pourquoi à ce moment on observe des X au microscope. Une fois la paroi du noyau disparue, les chromosomes s’alignent en une rangée bien nette au centre de la cellule. Les copies des chromosomes sont ensuite séparées et tirées vers les deux pôles de la cellule avant que celle-ci ne se divise en deux cellules filles, équipées du même bagage génétique. 

Pour les cellules sexuelles, les ovules et les spermatozoïdes, la division va encore plus loin! On l’appelle alors la méiose. Nos cellules régulières possèdent 23 paires de chromosomes (donc 46 chromosomes) et dans chaque paire, un chromosome nous vient de notre père et l’autre de notre mère. Mais une cellule sexuelle ne doit contenir que la moitié du bagage génétique, car elle est destinée à fusionner avec une autre cellule sexuelle pour produire un nouvel individu. L’ADN des cellules sexuelles doit donc être divisé une fois de plus: 23 chromosomes seulement d’un côté et 23 de l’autre. La méiose produit ainsi quatre cellules génétiquement différentes, dotées d’un demi-bagage génétique.

La méiose ressemble à la mitose, mais avec une étape de division supplémentaire. Lors de la méiose, la cellule mère copie ses molécules d’ADN et les condense en bâtonnets (chromosomes). Les deux exemplaires d’un même bâtonnet sont fusionnés par leur centre et forment un X. Nous possédons 23 paires de bâtonnets, soit 46 chromosomes. Les chromosomes se rassemblent ensuite par paires. Une fois leur partenaire trouvé, ils s’alignent au centre de la cellule pour être séparés lors de la première division. Les deux cellules résultantes contiennent 23 chromosomes. Celles-ci se divisent une deuxième fois. Lors de cette division, les chromosomes sont écartelés pour obtenir 23 bâtonnets dans chacune des quatre cellules.  

Pendant ce processus, les chromosomes peuvent s’échanger des fragments d’ADN. C’est ce qu’on appelle la recombinaison. Ce brassage génétique de nos chromosomes augmente la diversité de l’information génétique entre les spermatozoïdes et les ovules produits par méiose. C’est l’une des raisons pour lesquelles chaque personne est unique!